En 2021 nous lancions une campagne d’essai sur différents itinéraires techniques d’implantation pour la culture de la Betterave sucrière.
Différents paramètres ont été mesurés :

  • Vigueur de levée
  • Peuplement en Vers de terre
  • % de betteraves fourchues
  • Rendement
  • Bilan économique

Retrouvez les principaux résultats de cette campagne d’essai conduite sur 2 parcelles :

TCS vs Strip-till : peu de différence de rentabilité

Sur la parcelle n°1 située sur la commune de Buire-le-Sec, dans le Pas-de-Calais, nous avons comparé une implantation en TCS (déchaumeur + outil de préparation de sol) au Strip-till de printemps effectué à l’aide de 2 disques gaufrés

Itinéraires techniques :

  • Modalité TCS : Récolte du blé – Apport de fumier de bovin – Décompacteur – Semis du couvert végétal (sept 2020) – Destruction chimique du couvert végétal – Déchaumeur sur 15cm – Outil de préparation de sol – Semis des betteraves (variété TISSERIN)
  • Modalité Strip-till : Récolte du blé – Apport de fumier de bovin – Décompacteur – Semis du couvert végétal (sept 2020) – Destruction chimique du couvert végétal – Passage du Strip-till de printemps (2 disques gaufrés) – Semis des betteraves (variété TISSERIN)

Moins de vigueur de levée en Strip-till mais un peuplement final identique

La réduction du travail du sol pour la modalité Strip-till a induit une vigueur de levée plus lente que pour la modalité TCS à J+22 du semis. Toutefois le peuplement en betteraves était identique à J+42 du semis avec 11,6 plantes/m² pour la modalité TCS et 11,5 plantes/m² pour la modalité Strip-till.

Vous pouvez retrouver l’ensemble de ces résultats sur un précédent article : https://greensol.fr/vigueur-de-levee-des-betteraves-sucrieres-selon-le-mode-dimplantation/

Rendement et bilan économique sensiblement similaire

Le calcul des charges de consommation de gasoil et des coûts de chantier sont fait selon le barème d’entraide agricole avec prise en compte de la main d’œuvre.

Lorsque l’on s’intéresse au bilan économique, malgré une perte de rendement de 2,4 tonnes (3%), le bilan économique de la modalité Strip-till reste inférieur de seulement 15,4€.
Les charges d’implantation pour la modalité Strip-till comparativement à la modalité TCS sont de -77% de gasoil et -67% pour le coût de chantier.

Labour vs TCS vs TCS light : Avantage économique au non-labour

Sur la parcelle n°2 située sur la commune de Fillièvres, dans le Pas-de-Calais, 3 modalités d’implantation ont été étudiée.

Itinéraires techniques

  • Modalité Labour : Récolte du blé – Déchaumage – Semis du couvert végétal – Broyage du couvert au mois de janvier – Labour – Reprise au vibroculteur – Semis des betteraves (variété CALLEDIA)
  • Modalité TCS : Récolte du blé – Déchaumage – Semis du couvert végétal – Broyage du couvert au mois de janvier – Déchaumage en février – Reprise au vibroculteur – Semis des betteraves (variété CALLEDIA)
  • Modalité TCS light : Récolte du blé – Déchaumage – Semis du couvert végétal – Broyage du couvert au mois de janvier – Passage du vibroculteur la veille du semis – Semis des betteraves (variété CALLEDIA)

Pas de différence de levée entre les 3 modalités

Les mesures de vigueur de levée et de peuplement n’ont révélé aucune différence entre les différentes intensités de travail du sol.

Une meilleure performance économique pour les modalités en non-labour

Lorsque l’on s’intéresse au bilan économique de cet essais les modalités TCS et TCS light sont les plus performantes avec +60€ à +70€ de marges nettes à l’hectares. Ces résultats s’expliquent en partie par la réduction des coût d’implantation :

  • TCS = -45% de consommation de gasoil et -13% de coût de chantier
  • TCS light = -78% de consommation de gasoil et -63% de coût de chantier

Ces essais sont reconduits pour la campagne 2022.